des rencontres éclairantes

Krishnamurti


Les « Entretiens de Saanen » resteront à jamais gravés dans mon coeur.

Cet être hors du commun, émouvant de solitude et de simplicité, a agi très tôt comme un détonateur. Par ses nombreux livres et conférences, Krishnamurti n’a jamais cessé de dire que le changement de la société ne peut aboutir que par une transformation profonde de la conscience individuelle. Sans relâche, l’accent est mis sur la nécessité de la connaissance et de la compréhension de soi, ou de moi, libéré de tous ses conditionnements.

Les « Entretiens de Saanen » resteront à jamais gravés dans mon coeur.

Cet être hors du commun, émouvant de solitude et de simplicité, a agi très tôt comme un détonateur. Par ses nombreux livres et conférences, Krishnamurti n’a jamais cessé de dire que le changement de la société ne peut aboutir que par une transformation profonde de la conscience individuelle. Sans relâche, l’accent est mis sur la nécessité de la connaissance et de la compréhension de soi, ou de moi, libéré de tous ses conditionnements.

 

Le Dalai Lama

Simple moine rencontré en 1975 dans les rues de Darjeeling au nord de l’Inde, il vérifiait que l’estrade, sorte de cabane bancale surélevée et munie d’un micro, soit bien viable en vue d’un cycle de conférences. Ce fut un régal de contrastes haut en couleurs et en sons incroyables: des moines très vieux sortis de leurs monastères accompagnés de moinillons espiègles, certains munis d’instruments issus du fond des âges, tous dévalant les pentes en sautillant et en riant pour former une procession suivie par des fidèles, quelques rares touristes, une multitude d’enfants, quelques chiens, des poules et des chèvres curieuses, des vaches débonnaires, le tout convergeant en une joyeuse anarchie.

J’ai eu la chance d’assister à ses séminaires, beaucoup plus tard en Europe.

Simple moine rencontré en 1975 dans les rues de Darjeeling au nord de l’Inde, il vérifiait que l’estrade, sorte de cabane bancale surélevée et munie d’un micro, soit bien viable en vue d’un cycle de conférences. Ce fut un régal de contrastes haut en couleurs et en sons incroyables: des moines très vieux sortis de leurs monastères accompagnés de moinillons espiègles, certains munis d’instruments issus du fond des âges, tous dévalant les pentes en sautillant et en riant pour former une procession suivie par des fidèles, quelques rares touristes, une multitude d’enfants, quelques chiens, des poules et des chèvres curieuses, des vaches débonnaires, le tout convergeant en une joyeuse anarchie.

J’ai eu la chance d’assister à ses séminaires, beaucoup plus tard en Europe.

 

Swami Chidananda

Disciple et successeur de ce grand saint moderne qu’était Swami Sivananda, Swami Chidananda a été le directeur de l’Ashram Sivananda de Rishikesh au nord de l’Inde, jusqu’à plus de 90 ans. L’humilité et la douceur qui le caractérisaient ont touché le coeur de quantité de gens. Rester quelques heures en sa présence fut un grand moment.
Disciple et successeur de ce grand saint moderne qu’était Swami Sivananda, Swami Chidananda a été le directeur de l’Ashram Sivananda de Rishikesh au nord de l’Inde, jusqu’à plus de 90 ans. L’humilité et la douceur qui le caractérisaient ont touché le coeur de quantité de gens. Rester quelques heures en sa présence fut un grand moment.